La biodiversité est essentielle au bon fonctionnement de notre environnement. C’est la biodiversité qui est source d’oxygène, de nourriture, de matières premières, de fertilisation des sols, d’épuration de l’eau, de médicaments, de pollinisation ou encore de prévention des inondations…

C’est un processus complexe qui permet à la planète et à tous ses organismes vivants (y compris les êtres humains !) de fonctionner de façon interdépendante.

Installation d’abris à oiseaux, chauves-souris et abeilles solitaires dans le parc de la mairie (février et mars 2021).

En février 2021, la commune s’est associée avec le COGard (Centre Ornithologique du Gard) pour la mise en place d’abris à mésanges et à chauves-souris afin de favoriser la biodiversité, mais également de lutter de manière naturelle contre l’implantation des chenilles processionnaires dans le parc de la mairie. En effet, la mésange consomme les chenilles pendant sa période de reproduction et de nourrissage de ses petits. Tandis que la chauve-souris est un prédateur des papillons de la chenille processionnaire. C’est aussi un puissant insecticide, notamment contre les moustiques.

En mars 2021, le COGard a installé des abris à abeilles solitaires sous forme de deux totems en bois de châtaignier des Cévennes d’une hauteur de 1.60 m, percés de trous tout du long et sur tous les côtés. Ces totems sont prêts à accueillir environ 740 locataires (une abeille = un trou).

Les abeilles solitaires sont méconnues du grand public alors qu’il en existe plus de 900 espèces. Elles ne sont pas « agressives » puisqu’elles n’ont pas de reine à protéger (contrairement à l’abeille sociale qui vit dans une ruche). Elles ne font pas de miel mais elles participent elles aussi à la pollinisation. Elles sont à protéger car elles n’ont pas d’habitat propre (elles creusent des trous dans le sol ou dans le bois).

Un projet similaire est en cours de réflexion pour le Parc Blachère et devrait voir le jour courant 2022.